Saint-Restitut Porte sud de la Drôme Provençale

logo du site
  • Saint-Restitut
  • Saint-Restitut
  • Saint-Restitut
  • Saint-Restitut
  • Saint-Restitut
  • Saint-Restitut
  • Saint-Restitut

Accueil du site > Commune > Histoire

Histoire

Saint-Restitut, habité depuis le néolithique vit se succéder d’abord les Ligures et les Celtes. Parmi eux, les « Tricastres » ou « Tricastins » qui signifie en celte « Pays de la Pierre Blanche ».
Puis cinq siècles de vie romaine au cours desquels la cité était rattachée à la magnifique Augusta Tricastorum (Saint-Paul-Trois-Châteaux).
Au moyen-âge, le village est cité dans les actes de la précaire de l’an 993 et en 1108.
Au XVème siècle, Louis XI encore dauphin vint en pèlerinage au tombeau de Saint-Restitut.

Le nom de Saint- Restitut a été précédé par le lieu-dit de Longueville puis, Villa Sti Restituti, puis Restitut la montagne pendant la révolution.
Selon la légende, Saint Restitut doit son nom à Sidoine l’aveugle né à qui Jésus aurait rendu la vue à la piscine de Siloé. En souvenir du miracle dont il avait été le bénéficiaire il avait changé son nom en celui de Restitut. Il devint évêque des Tricastins. Il fut inhumé au lieu-dit de Longueville actuellement Saint-Restitut. Sur son tombeau au Xle siècle, on éleva la tour funéraire, auquel fut accolé un siècle plus tard, la très belle église romane qui subsiste toujours.

 



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF